🏝 🐠    Bonnes vacances d’été!   🏝 🐠

Le cabinet est fermé entre le 26 Juillet et le 23 Août inclus. En attendant de vous retrouver à la rentrée, nous vous souhaitons de passer de merveilleuses vacances ensoleillés!

Qu’est-ce qu’une frénotomie et quand la pratiquer ?

frenotomie

Derrière ce terme scientifique se cache une procédure chirurgicale simple et indolore. La frénotomie, parfois appelée frénectomie ou freinectomie, consiste à sectionner un des freins situés dans la bouche.

Cette opération est souvent préconisée lorsqu’une gêne lors de l’alimentation ou de la mobilité de la bouche est causée par la présence d’un frein de lèvre ou d’un frein de langue restrictif.

Dans cet article, nous vous présentons les raisons principales conduisant à une frénotomie ainsi que les deux cas les plus fréquents.

Pourquoi réaliser une frénotomie ?

La frénotomie n’est réalisée par un dentiste ou pédodontiste qu’en dernier recours. Les freins sont de petits tissus fibreux qui relient deux parties de la bouche. Lorsque ces derniers sont trop courts, ils peuvent engendrer des difficultés à mouvoir les lèvres et la langue.

D’autres symptômes tels que des difficultés lors de l’alimentation, de la déglutition ou encore de la prononciation sont également très présents chez les enfants en bas âge et les bébés.  

Avant de réaliser une frénotomie, il est nécessaire de consulter un ostéopathe, un kinésithérapeute ou un orthophoniste en fonction des problèmes identifiés.

La pratique de quelques exercices de rééducation au niveau de la bouche, des massages pour détendre les muscles ou encore quelques séances d’orthophonie peuvent suffire à corriger le problème.

Parfois, le frein de la langue ou de la lèvre peut s’étirer suffisamment pour ne plus causer ces soucis. Dans d’autres cas, la langue trouve un nouveau positionnement et le patient n’est plus dérangé.

Dans l’éventualité où ces séances ne suffisent pas à régler les complications engendrées par un frein trop court, une frénotomie est requise.

Le dentiste, ou pédodontiste lorsqu’il s’agit d’enfants, coupe alors le frein restrictif à l’aide d’un laser pour tissu mou.

La zone étant préalablement anesthésiée, l’opération est complètement indolore. De plus, la technique de la frénotomie au laser ne provoque aucun saignement et favorise une cicatrisation rapide.  

Les gênes ressenties par le patient à cause d’un frein buccal trop court disparaissent rapidement suite à la procédure.

La frénotomie linguale

La frénotomie de la langue est la plus fréquente, notamment chez les bébés et les enfants en bas âges. Elle consiste à sectionner le frein qui relie le dessous de la langue au plancher buccal.

Lorsque son frein de langue est trop court, un bébé aura du mal à étirer sa langue en dehors de sa bouche. Cette anomalie l’empêche donc de téter correctement. À moyens et longs termes, un frein lingual restrictif peut provoquer chez le bébé :

  • Des difficultés à s’alimenter
  • De la fatigue liée aux efforts supplémentaires qu’il doit fournir pour se nourrir
  • Des nuits agitées
  • Des troubles de la digestion.

Lorsque cette anomalie n’est pas diagnostiquée chez le nourrisson, l’enfant peut développer en grandissant des difficultés à prononcer certains sons.

Ne pouvant pas positionner sa langue correctement, certains mouvements sont compliqués à réaliser.

En grandissant, un frein de langue trop court risque également de nuire à la croissance maxillo-dentaire de l’enfant.

Dans ces cas-là, une frénotomie linguale est recommandée, suivie de quelques séances chez un orthophoniste ou un kinésithérapeute pour aider l’enfant à repositionner sa langue correctement.

La frénotomie labiale

La frénotomie labiale concerne généralement le frein de la lèvre supérieure. Lors de la procédure, le praticien coupe le tissu qui relie la lèvre supérieure à la gencive.

Cette opération est généralement requise, car un frein labial restrictif entraine des gênes à la mobilité des lèvres. Indirectement, l’alimentation, la capacité à sourire, la croissance dentaire et la prononciation peuvent être impactées.

Une frénotomie labiale est plus souvent réalisée chez les enfants un peu plus grands. En effet, il est parfois intéressant d’attendre après l’apparition des dents définitives et de la correction orthodontique pour intervenir.

Là encore, après la procédure il est conseillé de consulter un kinésithérapeute ou un orthophoniste selon les besoins de l’enfant.

Vous suspectez la présence d’un frein buccal restrictif chez votre enfant ? N’hésitez pas à prendre rendez-vous au cabinet du Dr Adriana Agachi pour un examen. Pédodontiste à Paris, elle réalisera une frénotomie si celle-ci est requise.

Tout sur ce blog

La dentisterie pédiatrique, c’est avant tout travailler ensemble pour le bien-être de vos enfants!

Contact

Vous avez une question? Le Docteur Adriana Agachi est à votre écoute!

+33 (0)1 84 17 77 47

Articles Récents

Inscrivez-vous à notre newsletter (à venir bientôt)