🏝 🐠    Bonnes vacances d’été!   🏝 🐠

Le cabinet est fermé entre le 26 Juillet et le 23 Août inclus. En attendant de vous retrouver à la rentrée, nous vous souhaitons de passer de merveilleuses vacances ensoleillés!

Tout savoir sur la carie du biberon

Qu'est-ce que la carie du biberon ?

La carie du biberon, ou carie de la petite enfance, touche les dents de lait de votre bébé ou jeune enfant à un âge précoce. Ce syndrome du biberon, qui n’est pas à prendre à la légère et qui peut avoir un impact important sur la dentition de votre enfant, est caractérisé par l’apparition de caries graves vers l’âge de 4 ans.

Découvrez à quoi est due la carie du biberon, comment la traiter et la prévenir.

La carie du biberon, qu’est-ce que c’est ?

La carie de la petite enfance, dite du biberon, est une maladie infectieuse et contagieuse qui se propage rapidement dans la bouche de l’enfant de moins de 5 ans.

Cette pathologie se manifeste par des caries multiples sur les dents de lait.

Les causes de la carie de la petite enfance sont multiples

La carie de la petite enfance est également appelée carie du biberon, ou syndrome du biberon, car elle peut être due au fait que les enfants s’endorment avec les boissons sucrées en bouche. Il existe plusieurs causes de la carie du biberon.

  1. Contact prolongé avec le biberon : cause principale de la carie de la petite enfance

Lorsque votre enfant est allaité la nuit, le lait riche en glucides reste en contact avec la surface des dents de manière prolongée. Ces sucres sont alors transformés en acides qui attaquent les dents.

De plus, les dents de lait étant  fragiles et leur émail peu minéralisé, elles sont très sensibles à ces attaques et deviennent très vite cariées. 

Le facteur déterminant est surtout la fréquence à laquelle les dents sont en contact avec ces liquides sucrés. En effet, la salive a un rôle anti-carie. Mais lorsque l’enfant dort, cette production de salive est limitée. L’allaitement la nuit est donc très cariogène. 

  1. Autre cause de la carie du biberon : la bactérie Streptococcus mutans

La carie de la petite enfance peut également être due à la bactérie Streptococcus mutans. Initialement, cette bactérie n’est pas présente dans la bouche des enfants. Elle leur est transmise par les adultes, d’autant plus, si ceux-ci ont des caries non traitées. La mère peut par exemple transmettre cette bactérie à son enfant en mettant la cuillère du bébé dans sa propre bouche avant de lui redonner.

Quelles sont les conséquences de la carie du biberon ?

La carie de la petite enfance est très agressive et a tendance à se propager aux autres dents. L’enfant peut très rapidement se trouver dans une situation où toutes ses dents sont cariées,  ce qui peut entraîner : 

  • Des caries plus graves à l’origine d’abcès,
  • Des douleurs et maux de tête, 
  • Un manque d’appétit,
  • Une hypersensibilité aux changements de température et au sucre.

Bien qu’elles touchent les dents de lait, il est primordial de traiter les caries du biberon car elles peuvent avoir des répercussions sur le développement des dents définitives. En effet, ces dents de lait temporaires sont le support des dents qu’aura votre enfant à l’âge adulte.

Comment reconnaître la carie de la petite enfance ?

À un stade précoce, une carie du biberon ne peut être détectée que par un dentiste. Il est donc conseillé d’emmener votre enfant dès la sortie de sa première dent pour une première consultation chez le pédodontiste. 

De plus, examinez régulièrement les dents de votre enfant en soulevant sa lèvre supérieure, et organisez une consultation dès les premiers signes.

Pour poser son diagnostic de syndrome du biberon, en plus d’examiner soigneusement la bouche de votre enfant, le dentiste vous interrogera sur ses habitudes alimentaires pour déceler les facteurs de risque.

Quels sont les différents stades de la carie de la petite enfance ?

  • Au premier stade, les dents ont une apparence de craie blanche,
  • Survient ensuite l’apparition de taches jaunes sur les dents,
  • Au troisième stade : les dents deviennent brunes ou noires, elles perdent une partie ou la totalité de la couronne de la dent (partie blanche), laissant seulement la dentine (partie jaune) apparente sur le bord de la gencive.

Carie du biberon : quel traitement ?

Selon la gravité du syndrome du biberon, et le moment auquel il aura été pris en charge, les traitements ne seront pas les mêmes.

Les soins effectués par le dentiste

Ces soins doivent intervenir le plus tôt possible pour empêcher l’aggravation des caries. C’est pourquoi il est important de surveiller la dentition de votre enfant et de consulter régulièrement un pédodontiste. 

  • En cas de lésions légères (stade 1), un nettoyage en profondeur suivi d’une application de vernis fluoré est suffisant pour stopper la progression ;
  • Dans les cas les plus graves, il est inévitable de procéder à l’extraction des dents cariées. 

Les soins effectués à la maison

À un stade précoce, un traitement au fluor peut être prescrit afin de stopper l’évolution du syndrome du biberon. 

Mais ce traitement doit s’accompagner de bonnes habitudes d’hygiène bucco-dentaire, et selon la situation les habitudes alimentaires de votre bébé doivent être modifiées.

Comment éviter et prévenir la carie du biberon ?

Ces caries de la petite enfance peuvent avoir des conséquences désastreuses sur la dentition de votre enfant, alors qu’elles peuvent être évitées très facilement. Apprenez comment la carie du biberon peut être évitée grâce à trois solutions très simples.

Prenez les bons réflexes et habituez votre enfant à avoir une bonne hygiène bucco-dentaire et alimentaire dès son plus jeune âge.

  • L’allaitement est excellent pour votre enfant, mais il faut absolument nettoyer les gencives de votre bébé avec un linge humide après chaque prise de lait. Découvrez si les caries sont plus fréquentes chez les bébés allaités, et si cela peut créer un syndrome du biberon.
  • Ne laissez jamais votre enfant s’endormir avec un biberon de lait, de thé sucré ou de jus dans la bouche. Si votre bébé a besoin de son biberon pour s’endormir, remplissez simplement son biberon d’eau.
  • Plus le contact entre les dents et un liquide sucré (lait, jus de fruit, sirop) est long et fréquent, plus le risque de carie est important. Il faut donc éviter de donner le biberon trop fréquemment et trop longtemps.
  • Soyez rigoureux et résistez à la tentation de l’allaitement “doudou” lorsque votre enfant pleure ou a besoin de patienter.
  • Commencez à réduire l’utilisation du biberon à 12 mois en alternant avec une tasse à bec pour se diriger en douceur vers l’usage d’un gobelet.
  • Ne mettez pas la cuillère du bébé ou du jeune enfant dans votre bouche. Utilisez une autre cuillère pour vérifier la température du repas ou pour goûter, cela évitera le développement de bactéries.
  • Consultez le dentiste dès l’apparition de la première dent de votre enfant, puis tous les six mois. Le fait que votre enfant n’éprouve pas de douleur dentaire ne signifie pas qu’il n’y a pas de carie. Lorsque ça fait mal, c’est déjà trop tard !
  • Habituez votre enfant à se laver les dents régulièrement dès ses deux ans grâce à une brosse à dent adaptée à son âge et avec votre aide. N’oubliez pas que vous devez accompagner votre enfant lors de son brossage de dents jusqu’à ses 8 ans au moins !

Questions fréquentes sur la carie du biberon

Comment éviter la carie du biberon ?

Le syndrome du biberon peut être évité simplement avec des bonnes habitudes d’hygiène bucco-dentaire et une alimentation saine. Nous vous révélons toutes les astuces afin que votre enfant n’ait pas de carie du biberon.

Est-ce qu’il faut soigner la carie du biberon ?

Bien que la carie du biberon touche les dents de lait de votre enfant, il est nécessaire de traiter ce syndrome. En effet, la bonne santé des dents de lait de votre bébé est cruciale pour le bon développement de ses dents définitives. Nous vous expliquons tout.

Tout sur ce blog

La dentisterie pédiatrique, c’est avant tout travailler ensemble pour le bien-être de vos enfants!

Contact

Vous avez une question? Le Docteur Adriana Agachi est à votre écoute!

+33 (0)1 84 17 77 47

Articles Récents

Inscrivez-vous à notre newsletter (à venir bientôt)