🏝 🐠    Bonnes vacances d’été!   🏝 🐠

Le cabinet est fermé entre le 26 Juillet et le 23 Août inclus. En attendant de vous retrouver à la rentrée, nous vous souhaitons de passer de merveilleuses vacances ensoleillés!

La MIH ou hypominéralisation des molaires et des incisives

La MIH est une maladie qui touche l'émail des dents.

La MIH ou hypominéralisation des molaires et des incisives est une maladie qui touche l’émail des dents. 

À terme, les conséquences de la MIH sur la santé bucco-dentaire peuvent être importantes, nous les développerons dans cet article. 

Aujourd’hui, ce sont 15-20% des enfants qui sont touchés par la MIH, et le nombre de cas est en augmentation sur ces dernières décennies.Il s’agit donc d’un risque à prévenir dès le plus jeune âge. 

MIH : comprendre la maladie des dents de l’enfant 

Définition de la MIH

La MIH est l’acronyme anglais de “molar incisor hypomineralisation”, soit hypominéralisation des molaires et des incisives. Il s’agit d’une affection de l’émail des dents de lait. 

La minéralisation des dents de l’enfant se fait durant le dernier trimestre de la grossesse et les 4 ans de l’enfant mais cela peut varier d’un enfant à l’autre.  

Une anomalie peut survenir et perturber ce processus de minéralisation. Les dents vont alors apparaître avec moins d’émail, voire sans émail. De ce fait, les dents sont grandement fragilisées. 

Parmi les conséquences, un risque de carie bien plus élevé !

Causes et conséquences 

Si les causes de la MIH restent relativement floues, des probabilités sont évoquées. Parmi elles, l’administration d’antibiotiques au bébé ou la prise de médicaments pendant la grossesse. 

D’autres hypothèses veulent que la MIH soit dûe à:

  • l’intoxication à la dioxine (pollution environnementale) ou au bisphenol A, 
  • une grossesse difficile, un accouchement prématuré, ou encore l’hypoxie lors de l’accouchement,
  • un changement d’environnement,
  • des maladies ORL de la petite enfance,
  • des fièvres fortes répétées
  • la prise d’antibiotiques,
  • ou encore la génétique des parents.

La MIH a pour conséquence la mise à nue de la dentine et une hypersensibilité au chaud et au froid. 

La dent affectée peut aussi être douloureuse à la mastication et au brossage. De ce fait, le risque est que l’enfant évite de se brosser la dent douloureuse et que la plaque dentaire à l’origine des caries s’accumule sur la zone. 

À terme, des lésions carieuses apparaissent et progressent rapidement. 

Les symptômes d’une MIH 

On peut suspecter une MIH  en se montrant attentif à certains symptômes tels que : 

  • Des zones opaques (blanches, jaunâtres ou brunes) sur les dents,
  • Une hypersensibilité aux boissons ou aliments chauds ou froids,
  • Une fracture de l’émail. 

Que faire en cas d’hypominéralisation des molaires et des incisives ?

Prévention et traitement 

La MIH atteint les incisives et les molaires. Toutefois, la première molaire permanente (PMP) est particulièrement vulnérable aux atteintes des caries car il s’agit du point où la mastication est la plus forte. 

Or, la PMP est considérée comme la pierre angulaire de l’arcade dentaire. C’est la première molaire permanente qui guide la denture permanente et commande, entre autres,  l’occlusion dentaire. 

Le traitement d’une MIH dépend du moment où les lésions sont dépistées . Autrement dit, de la sévérité de l’atteinte. Du fait de l’importance de la première molaire permanente, l’accent est mis sur la prévention et la temporisation. Néanmoins, selon l’atteinte, le traitement peut nécessiter une extraction de la première molaire définitive et le remplacement par une couronne. 

Les différentes étapes du traitement de la MIH 

En cas d’atteinte faible, l’approche sera préventive avec :

  • Une motivation à l’hygiène bucco-dentaire, 
  • La prescription de dentifrices et bains de bouches fluorés, 
  • L’application de vernis fluoré, l’utilisation de dentifrices dits désensibilisants et de crème  à base de CPP-ACP  (phosphopeptide caséine-phosphate de calcium amorphe) qui aide à la reminéralisation de l’émail, 
  • Le scellement des sillons. 

Pour une atteinte modérée, les traitements sont : 

  • Les restaurations directes collées par CVI (ciments verres ionomères) ou résines composites,
  • La prévention pour ne pas aggraver l’atteinte.

Si l’atteinte est sévère, les moyens de traitement sont : 

  • La pose de coiffes pédodontiques préformées afin de temporiser en attendant la fin de la croissance pour la pose de couronnes définitives,
  • Les extractions sont à envisager en dernier recours. 

MIH chez l’enfant : que faire pour l’aider ? 

Le parent peut être d’une grande aide en accompagnant son enfant sur différents points : 

  • L’encourager à brosser ses dents après chaque repas avec un dentifrice fluoré (adapté à l’âge de l’enfant) et une brosse à dents souple,
  • Lui inculquer certaines règles alimentaires pour éviter les grignotages et limiter les aliments favorisant les caries (boissons et aliments sucrés),  
  • L’emmener régulièrement chez le pédodontiste. 

Quel suivi pour une hypominéralisation des molaires et des incisives ?

Pour suivre correctement l’évolution de la MIH, il est conseillé de prendre rendez-vous tous les 3 mois avec le dentiste qui suit l’enfant. 

Lors de ces rendez-vous, le pédodontiste pourra appliquer un vernis fluoré sur les dents concernées et sceller les sillons des molaires permanentes qui ne sont pas cariées. Les dents cariées, quant à elles, sont traitées et une prise en charge spécifique de la douleur est aussi possible.

Tout sur ce blog

La dentisterie pédiatrique, c’est avant tout travailler ensemble pour le bien-être de vos enfants!

Contact

Vous avez une question? Le Docteur Adriana Agachi est à votre écoute!

+33 (0)1 84 17 77 47

Articles Récents

Inscrivez-vous à notre newsletter (à venir bientôt)