🏝 🐠    Bonnes vacances d’été!   🏝 🐠

Le cabinet est fermé entre le 26 Juillet et le 23 Août inclus. En attendant de vous retrouver à la rentrée, nous vous souhaitons de passer de merveilleuses vacances ensoleillés!

Donner du fluor à bébé : quelles recommandations en 2021 ?

Faut-il donner du fluor à son bébé ?

Nos parents et arrière-grands-parents n’ont jamais hésité à nous supplémenter en fluor, un oligo-élément qui renforce l’émail des dents et participe à la prévention des caries dentaires. Or, donner du fluor sous forme de comprimés à sucer ou de gouttes à avaler est une pratique désormais obsolète et peu recommandée, comme le signale l’OMS !

Voyons quels sont les usages à adopter en ce qui concerne la prescription de fluor pour bébé ainsi que les meilleures façons de prévenir les dangers du fluor sur la santé. 

Comment déterminer le besoin d’un apport en fluor chez bébé ?

Sous l’impulsion de l’OMS et de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament, la prescription de fluor aux bébés âgés entre 0 et 6 mois est désormais interdite. Passés 6 mois de vie, les risques de carence en fluor sont très rares.

Cependant, une carence en fluor peut survenir en cas de maladie ou d’ablation de l’estomac ou de l’intestin grêle, lieux d’assimilation privilégiés du fluor. Dans ce cas de figure, l’apport conseillé en fluor pour un enfant âgé de 0 à 6 mois est de 0,1 milligramme par jour. Pour un enfant de 1 à 3 ans, il est de 0,5 milligramme par jour.

Une carence en fluor est très rare car des dents brossées régulièrement et correctement bénéficient de l’effet protecteur du fluor présent dans les dentifrices. 

Sous quelle forme doit être réalisé l’apport en fluor ? 

Comme mentionné plus haut, l’octroi de fluor sous forme orale est désormais proscrit, sauf en cas de force majeure, et donc de carence. Tandis que l’essentiel du fluor est apporté par les eaux de boissons (eau du robinet ou eau en bouteille) et est présent dans les crustacés et poissons, l’utilisation d’un dentifrice au fluor est indispensable dès le plus jeune âge.

En effet, le fluor est plus efficace en application locale qu’en application orale. En application locale, via le brossage des dents, il se fixe à l’émail et forme une couche protectrice qui empêche la formation de caries. Appliqué localement, le fluor reminéralise l’émail et agit sur le métabolisme des bactéries en limitant leur attaque sur les dents. 

À noter que l’on peut apprendre aux tout-petits à se brosser les dents dès l’apparition de leurs premières dents de lait, avec une brosse à dents adaptée et sous la supervision d’un adulte.

Jusqu’à 18 mois, le brossage se fera uniquement avec de l’eau. Puis, pour chaque âge, un dosage en fluor spécifique est décrit sur le paquet du dentifrice choisi et adapté. Bien respecter les tranches d’âges indiquées sur les emballages des dentifrices enfants est indispensable. Concernant le dosage du dentifrice, il convient de mettre l’équivalent d’un petit pois au centre de la brosse. 

Quels sont les risques d’une surconsommation de fluor chez l’enfant ?

Le principal risque d’une surconsommation de fluor chez l’enfant est la fragilisation de l’émail, effet contraire à l’objectif recherché qui est son renforcement.

La surconsommation de fluor a un nom : la fluorose et elle peut toucher les dents de lait. Cette maladie liée à un excès de fluor se manifeste par l’apparition de taches blanches, parfois brunes, sur les dents. Dans ce cas précis, l’action du fluor (administré par voie orale) peut être critique puisqu’il s’incorpore directement au cristal de l’émail, le rendant plus vulnérable.

En cas de fluorose sur les dents de lait, il est tout à fait possible d’enlever les taches de fluor sur les dents.

Dans tous les cas, il est important de rappeler que selon les études, 30 % à 40 % des caries sont d’origine génétique. La meilleure façon de les combattre est d’opter pour un brossage régulier des dents.

Afin de maximiser les chances de votre enfant de bénéficier d’un apport suffisant en fluor, il est nécessaire de lui faire éviter tout ce qui est grignotage. Il peut aussi être intéressant de surveiller le taux de fluor de l’eau du biberon, lequel ne doit pas dépasser 0,5 mg/litre.

Tout sur ce blog

La dentisterie pédiatrique, c’est avant tout travailler ensemble pour le bien-être de vos enfants!

Contact

Vous avez une question? Le Docteur Adriana Agachi est à votre écoute!

+33 (0)1 84 17 77 47

Articles Récents

Inscrivez-vous à notre newsletter (à venir bientôt)